Les licences Creative Commons décryptées

Oyez Oyez, blogueurs et autres créateurs de contenus, qui récupérez des photos sur Google image pour illustrer vos articles  ou recopier mot pour mot des textes trouvés sur web! Cet article est fait pour vous. Sachez que vous ne pouvez pas utiliser n’importe quelle image/photo n’importe comment. Cette utilisation est conditionnée par les conditions que le propriétaire de ce(tte) texte / image / photo est susceptible de donner via une licence.

When we share everyone wins

Aujourd’hui je vais vous parler des licences qui ont été crée par l’organisation à but non lucratif Creative Commons (CC). Ce sont des licences gratuites qui permettent aux créateurs d’une oeuvre de préciser le type d’utilisation que vous pouvez faire de cette dernière. Attention, les Créative Commons sont basées sur les droits d’auteur, mais ne les remplacent pas ! Elles permettent d’éviter d’éventuelles négociations entre un auteur et un utilisateur, en définissant un champ d’action. Les licences sont présentées sur un tableau récapitulatif, qui, à première vue demande quelques explications.

Creative Commons

Je vais tout d’abord vous présenter les quatre grands types de clauses, dont la combinaison permet de déterminer, spécifiquement, les droits qu’un auteur attribue à un utilisateur. Ensuite, je vous décrirai les différentes licences qui précisent ce que vous pouvez faire avec les droits qui vous ont été octroyés.

 

4 TYPES DE CLAUSES

Creative Commons type de droits

  • Attribution (sigle : BY)

La création peut être utilisée à condition qu’elle soit attribuée à son auteur, en citant son nom. Vous pouvez noter que cette mention est obligatoire en droit Français.

  • Partage à l’identique (sigle : SA)

L’œuvre peut être partagée ou réutilisée dans une oeuvre dérivée, mais avec obligation d’utiliser pour cette dernière, la même licence ou une licence similaire.

  • Pas d’utilisation commerciale (sigle : NC)

L’auteur autorise tout type d’utilisation de son oeuvre à condition qu’elle soit non commerciale. En cas d’utilisation commerciale, il est nécessaire de demander l’accord de l’auteur.

  • Pas de travaux dérivés

L’auteur autorise l’utilisation, la copie, la diffusion de son oeuvre à condition qu’elle ne soit pas modifiée et reprise dans son intégralité. Par définition, cette licence ne peut être combinée avec le partage à l’identique.

 

LES SIX TYPES DE LICENCES

accronymes Creative Commons license

  • Attribution (sigle : CC BY)

Cette licence reprend la clause attribution. Avec cela, l’auteur autorise la distribution, la modification et l’adaptation, même à des fins commerciales, de son oeuvre à condition que cette dernière lui soit bien attribuée (en citant son nom)

  • Attribution et partage à l’identique (sigle : CC BY-SA)

Cette licence  autorise la distribution, la modification et l’adaptation, même à des fins commerciales, d’une oeuvre à condition que cette dernière lui soit bien attribuée (en citant son nom) et que les nouvelles créations soient diffusées avec les mêmes licences (ou équivalentes.

  • Attribution sans utilisation commerciale (sigle : CC BY-NC)

Cette licence autorise la distribution, la modification et l’adaptation d’une oeuvre, uniquement à des fins non commerciales. Le nom de l’auteur de l’oeuvre originale doit être cité, mais il n’y a pas d’obligation de diffuser la nouvelle selon les mêmes conditions.

  • Attribution sans modification (sigle : CC BY-ND)

Cette licence autorise la redistribution, même à des fins commerciales, d’une oeuvre à condition qu’elle soit entière et non modifiée et que le nom de l’auteur soit cité.

  • Attribution sans utilisation commerciale et partage à l’identique (sigle : CC BY-NC-SA)

Cette licence autorise la distribution, la modification et l’adaptation d’une oeuvre, uniquement à des fins non commerciales. Le nom de l’auteur de l’oeuvre originale doit être cité et la nouvelle œuvre doit être diffusée avec la même licence (ou équivalent).

  • Attribution sans utilisation commerciale et sans modification (sigle : CC BY-NC-ND)

Cette licence autorise uniquement le partage et la diffusion d’une œuvre, en citant le nom de l’auteur, mais sans aucune modification ni utilisation à des fins commerciales. C’est la licence CC la plus restrictive.

 

LA LICENCE CCO

C’est la licence qui permet à l’auteur de renoncer à la plupart de ces droits, ce dans la limite des lois applicables. Cette licence permet de placer une oeuvre le plus près possible du domaine public. Attention, comme je l’ai précisé plus haut, la loi française n’autorise pas l’abandon du droit d’attribution. Vous vous demandez peut-être l’intérêt de ce type de licence ? Certains considèrent que les licences et les brevets sont des freins à la collaboration et à l’innovation, que le savoir doit être partagé sans limites, car il fait partie du patrimoine commun de l’humanité. Cette licence est donc une manière de libérer leurs idées / vision afin de faire évoluer l’humanité. Vous retrouverez ce type de contenus sur les plateformes ci-après:

plateformes partenaires Creative Commons

J’espère que cet article vous aura aidés à y voir plus clair dans le monde complexe des licences CC et que désormais, lorsque vous rencontrerez un de ces sigles, vous en connaîtrez la signification. Pour votre information, vous pouvez attribuer gratuitement une licence CC à votre site internet en cliquant sur ce lien. Vous obtiendrez alors un code HTML à copier coller sur votre site. En ce qui me concerne, mes deux blogs (celui-ci et Safie Stories) sont sous licence CC BY. Et vous ?

 

Publicités

C’est quoi ton klout ?

Vous allez encore me demander de quoi je parle... Klout, ce n’est pas le fameux gâteau du film « le Père Noël est une ordure ». Ce que c’est : un site internet qui mesure votre influence sur les médias sociaux. Son slogan: « Soyez reconnu pour ce que vous aimez ».  Il vous attribue une note de 0 à 100 que l’on appelle le klout score ou le rang klout. Le site existe depuis 2008, donc ce n’est pas une nouveauté, mais de nos jours, interagir avec des influenceurs, est devenu vital pour toute entreprise souhaitant dénicher de nouveaux clients.

Qu’est-ce qu’une personne influente sur les réseaux sociaux ? C’est une personne dont les contenus attisent l’intérêt des internautes. Ses posts sont likés et partagés, parfois jusqu’à créer le buzz et cette personne, considérée comme un(e) expert(e) dans son domaine, est régulièrement mentionnée sur les réseaux. Klout permet de connaitre son niveau d’influence, mais aussi de dénicher d’éventuels influenceurs.

Réseaux sociaux associés

Comment Klout fonctionne-t-il ? Le site reprend vos données sur les médias sociaux pour créer votre profil et déterminer votre score. Vous pouvez connecter vos comptes Twitter , Facebook, LinkedIn, Instagram, Youtube, Google+, Foursquare, WordPress, … : plus vous connectez de réseaux, plus votre score sera important. Ce rang évolue ensuite, en fonction des interactions que vous avez avec les autres internautes : les partages, les retweets, les likes, les mentions, … . Donc, votre klout augmente si vous publiez des contenus intéressants, qui font réagir les internautes. Vous pouvez avoir plus de 1000 followers sur twitter, si aucun ne réagit à vos tweets, vous aurez un klout moins important qu’une personne qui a 500 followers très actifs. Lorsque vous connaissez l’algorithme de Facebook qui met en avant les publications provoquant le plus de réactions, vous voyez tout de suite l’intérêt de ce genre de mesure.

Mes sujets

L’un des points forts de Klout ? Il vous permet de trouver des influenceurs: dans la partie « explorer » du site, en recherchant par type de sujet, vous trouverez les meilleurs experts à suivre. Un klout score moyen est de 40 et les bons scores sont au-dessus de 70 et les experts au-dessus de 90. Barack Obama a un score de 99, Angela Merkel de 67, Beyoncé de 93, Facebook de 98, … En tant qu’entreprise il est intéressant de regarder le klout de vos concurrents pour savoir de quoi ils parlent sur les réseaux et si ces sujets font réagir ses followers. Vous pouvez ensuite, en fonction de votre stratégie, reprendre les mêmes thèmes de discussion ou aborder de nouveaux thèmes.

Influenceurs

Vous ne savez pas de quoi parler ? Vous ne trouvez pas de contenus intéressants à diffuser ? Klout peut vous aider pour cela aussi : dans la partie « explorer » le site vous propose des sujets à partager en fonction de vos centres d’intérêt.

veille

Vous pouvez même planifier et partager ces contenus directement, sans quitter le site ! Je n’utilise pas cette fonction, car je préfère planifier mes posts via Buffer.

Planifier

Vous êtes plutôt mobile ? Il existe une application mobile avec les mêmes fonctions que le site internet, disponible sur Android et iOS.

En résumé, vous n’avez aucune raison de ne pas vous y mettre. Si vous en trouvez une, laissez-moi un commentaire, parce que moi, je ne vois vraiment pas. 🙂  En tout cas j’espère vous avoir démontré que Klout n’est pas, comme beaucoup le pensent, juste utile à gonfler son ego. L’influence est le nerf de la guerre, ne l’oubliez pas !

Sur ce, bonne semaine !